Accueil > homélies > La croisière ne fait que commencer
La croisière ne fait que commencer PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Dominique Janthial   

Célébration de la confirmation - fête de l'Ascension, le 14 mai 2015

Chers enfants,
Nous célébrons aujourd’hui le sacrement de votre confirmation. Et vous m’avez adressé chacun une lettre dans laquelle vous avez essayé de préciser les raisons pour lesquelles vous souhaitiez recevoir ce sacrement. Et dans plusieurs de ces lettres votre souhait est d’apprendre à mieux connaître Dieu, le Seigneur, l’Esprit Saint. Alors on pourrait se dire que vous venez de vivre une préparation de deux ans dont le but était justement de mieux connaître le Seigneur Jésus et son Eglise. Donc normalement tout cela ne devrait plus avoir de secret pour vous. Et pourtant vous voulez en savoir davantage ! Serait-ce que vous n’avez pas été assez attentifs durant les séances de catéchisme ? Je ne vais pas soulever en ce jour de fête des questions qui fâchent mais pour vous rassurer je vous donnerai l’expérience des apôtres.

Dans la première lecture, nous avons entendu ces apôtres poser la question au Seigneur : « Seigneur, est-ce maintenant que tu vas rétablir la royauté en Israël ? » : or cette question montre qu’après trois ans de vie commune avec Jésus auxquels il faut ajouter les quarante jours pendant lesquels le Ressuscité leur est apparu précisément pour leur parler « du Royaume de Dieu », ces braves apôtres n’en sont visiblement pas très loin dans leur compréhension de ce que Jésus est venu apporter à l’humanité ! Leurs aspirations restent limitées au domaine politique, ils n’arrivent pas à prendre la mesure du don qui leur a été fait… Au fond ils sont un peu dans la même situation que vous, que nous tous sans l’aide de l’Esprit-Saint.
Cela me rappelle une petite histoire, celle d’une dame qui avait épargné pour pouvoir aller en croisière sur l’océan. Enfin, elle avait épargné assez d’argent pour payer son billet. Mais il ne lui en restait pas pour les à-côtés. Elle décida de partir quand même. Je vais apporter une bonne provision de fromage et de biscuits, se dit-elle, et je les mangerai dans ma cabine. Ainsi, je ne dépenserai pas beaucoup. Elle fit ainsi. La croisière se passa bien. Seulement, à l’heure des repas, quand les autres passagers se rendaient à la salle à manger, elle se retirait dans sa cabine pour grignoter son fromage et ses biscuits et son bout de fromage. Elle se consolait en se disant qu’elle épargnait ainsi juste assez d’argent pour un bon dîner : Le dernier soir à bord, elle ferait la fête en mangeant un repas de gourmet. Le dernier soir arriva et elle mit ses plus beaux atours pour dîner enfin avec les autres passagers dans la salle à manger. Le repas était délicieux et elle se dit que le sacrifice en valait la peine. À la fin du repas, elle appela le serveur et demanda l’addition. Le serveur la regarda tout surpris et lui dit: « Madame, ne saviez-vous pas que tous les repas sont compris ? » Il est clair que cette dame a manqué beaucoup du plaisir de sa croisière parce qu’elle ne connaissait pas la valeur de son billet.
Il y a ainsi beaucoup de baptisés qui, comme les apôtres avant la Pentecôte ou comme cette dame ne sont pas conscients du trésor qu’ils ont reçu. Mon souhait aujourd’hui serait que vous puissiez grâce au sacrement qui vient confirmer votre baptême être plus conscient du cadeau qui vous a été fait lorsque vous avez été baptisés. J’ai regardé une définition du baptême et voici ce qu’elle dit: Par le baptême« les êtres humains sont délivrés de leurs péchés, régénérés en enfants de Dieu, configurés au Christ et incorporés à l’Eglise ». Il y a donc un quadruple cadeau !
« Délivrés de leurs péchés » - Lorsqu’on a fait des péchés, on est parfois complètement paralysés par la mauvaise conscience ou alors on va imaginer de faire d’autres péchés encore plus graves pour oublier les premiers… Durant votre préparation vous avez eu l’occasion de recevoir deux fois le sacrement de la miséricorde. C’est un trésor très précieux que ce sacrement qui nous permet de repartir à chaque fois tout neufs dans une vie orientée vers le bien. Premier cadeau !
« Régénérés en enfants de Dieu » - Combien de gens sont désespérés parce qu’ils n’ont pas de référence dans la vie, parce qu’ils ignorent qu’ils ont un Père qui les aime et les accompagne pas à pas ? Vous souhaitez mieux connaître Dieu. Sachez qu’on n’apprend pas Dieu dans les livres mais grâce à la foi qui nous permet de vivre toute chose dans une relation de confiance et d’amitié avec lui. Lorsqu’il vous arrive quelque chose d’agréable ou de désagréable, demander à l’Esprit Saint de vous apprendre à comprendre ce que Dieu veut vous dire à travers cela. Comment il vous guide…
« Configurés au Christ » - le Christ c’est celui qui vient sauver l’humanité. Grâce au baptême et à la confirmation vous êtes donc potentiellement tous des super-héros ! Chacun vous avez une mission importante que vous allez découvrir petit à petit. Nous ne sommes pas sur la terre pour survivre en mangeant des biscuits et du fromage, mais pour préparer le monde nouveau et l’humanité nouvelle. Si on se laisse inspirer de l’intérieur par la Sagesse éternelle on peut vraiment réaliser de grandes choses en faisant petit à petit les « bons choix » grâce au don de conseil que plusieurs d’entre vous ont mentionné dans leurs lettres.
Enfin, le baptisé est « incorporé à l’Eglise » et cela aussi est une très bonne nouvelle; Cela me rappelle une jeune de l’Oratoire qui me disait : « Ici c’est le seul lieu où je me sens vraiment moi-même ! » A l’âge de l’adolescence, on a besoin de découvrir de nouvelles familles où l’on puisse être soi-même. Or souvent à l’école, il faut être celui ou celle que les autres attendent que l’on soit. Je pense que certains endroits d’Eglise comme par exemple l’Oratoire sont pour les adolescents que vous allez bientôt devenir des lieux où vous pourrez être incorporés dans une nouvelle famille qui vous autorise à être pleinement qui vous voulez vraiment être.
Alors chers confirmands n’attendez pas comme la dame en croisière la fin du voyage pour savoir ce que vaut le don qui vous est fait aujourd’hui. Vivez à fond votre vie de chrétien car – je vais vous le dire – c’est cool d’être chrétien et vous n’en avez encore rien vu. La croisière ne fait que commencer, profitez-en au maximum !

 

Mise à jour le Jeudi, 21 Mai 2015 14:53