Accueil > Homélies
Homélies
Ouvre-toi ! La purification des sens PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Yannick Ferraro   
Lundi, 07 Septembre 2015 09:46

Homélie du dimanche 6 septembre, 23ème du TO, année B – Mc 7,31-37

Une fois n’est pas coutume, je voudrais commencer par une devinette : Quel est le point commun entre cet évangile et ce GSM ? Réponse : ils sont tous les deux tactiles !

 Mais oui, tactile ! Jésus est très tactile avec cet homme sourd-muet qu’il ne connaît pas, qui n’est même pas juif, mais païen de la Décapole : il met ses doigts dans ses oreilles, il met sa salive sur sa langue et il souffle sur lui (vous le feriez, vous, sur une personne que vous ne connaissez pas ?) Et quelle promiscuité ! Il prend soin de l’emmener à l’écart, loin de la foule, pour poser sur lui ces gestes très intimes : lui et le sourd-muet, seuls, face à face et – osons le dire – corps contre corps et sens contre sens.

 

Mise à jour le Lundi, 07 Septembre 2015 09:52
Lire la suite...
 
Les dons merveilleux viennent d'en haut PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Dominique Janthial   
Vendredi, 04 Septembre 2015 21:01

22ème dimanche du Temps Ordinaire, B - 30 août 2015

La première lecture de ce jour nous fait entendre un éloge des commandements et cela a quelque chose d’incongru dans notre monde. Pourtant dans quelques semaines, pour clôturer le cycle des fêtes d’automne, les Juifs célèbreront Simhat Torah, la fête de la joie de la Torah. Et l’on voit dans les synagogues, ces hommes graves, revêtus du châle de prière, qui exhibent les rouleaux de la Torah et se mettent à danser en les étreignant de toute leur force. Pareille joie, pareil enthousiasme au sujet des commandements a de quoi nous surprendre surtout depuis que, dans nos contrées, « il est interdit d’interdire » !

Mise à jour le Vendredi, 04 Septembre 2015 21:09
Lire la suite...
 
Le Pain de Vie PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Yannick Ferraro   
Mardi, 04 Août 2015 14:14

18ème dimanche du Temps Ordinaire, dim 2 août 2015, Jn 6, 24-35

Dimanche dernier, devant la foule en attente de signes, Jésus avait immédiatement perçu la première nécessité qui s’imposait : leur donner du pain. Et je vous invitais à y voir l'éminente délicatesse de Jésus qui nourrit les corps avant de combler les âmes. Et pourtant, la multiplication des pains, si elle est effectivement l’indice de la prévenance de Jésus envers tous ceux et celles qui ont faim de par le monde, n’était que le préambule de l’enseignement qu’il s’apprêtait à donner et que nous découvrons dans la suite de ce chapitre 6 de saint Jean : Ce pain que j’ai multiplié pour vous vous a rassasié… Pourtant c’est une nourriture qui se perd. La vraie nourriture, c’est moi ! Car le pain ne nourrit qu’un temps, après quoi on a encore faim. Mais moi je suis le Pain qui demeure jusque dans la vie éternelle. Je suis le Pain de la Vie !

Mise à jour le Mardi, 04 Août 2015 14:16
Lire la suite...
 
Ils ont faim... PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Yannick Ferraro   
Vendredi, 31 Juillet 2015 14:01

Homélie de la messe du 17ème dimanche du Temps Ordinaire, dim 26 juillet 2015 Jn6, 1-15 

Dimanche dernier, à la lumière de l’évangile de saint Marc, le père Dominique nous invitait au vrai bon repos. Aujourd’hui dans cet évangile de saint Jean, c’est Jésus et ses disciples qui  aspirent à ce repos. Après avoir essuyé une controverse avec les juifs à Jérusalem, ils passent de l’autre coté de la mer de Galilée et gravissent la montagne pour "se poser" un peu à l’écart…  
Hélas, le répit ne sera que de courte durée : voici que les foules viennent à eux, en attente de signes, de guérison, de réconfort… Mais Jésus voit immédiatement le premier besoin qui s’impose : Où pourrions-nous acheter du pain pour qu’ils aient à manger ?
Quelle délicatesse de Jésus ! Avant de parler à leurs cœurs par des enseignements, il voit le besoin de leurs corps. Jésus le sait mieux que le dicton : ventre affamé n’a point d’oreille. La faim repli l’homme sur ses besoins primaires, elle attise l’instinct de survie et elle occulte l’élan de l’âme vers le Ciel dont elle se sent abandonnée.

Mise à jour le Vendredi, 31 Juillet 2015 14:10
Lire la suite...
 
Un homme debout PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Dominique Janthial   
Lundi, 06 Juillet 2015 21:24

Homélie du 5 juillet, 14ème dimanche du Temps Ordinaire Ez 2, 2-5; 2Co 12, 7-10 - Mc6, 1-6 

En ce dimanche d’été, les textes de la liturgie nous branchent sur un sujet qui n’est peut-être pas à proprement parler divertissant mais qui pourrait néanmoins mobiliser quelques-uns de nos neurones fussent-ils déjà en mode « vacances »: le rôle du prophète et son impact dans la société.

La première lecture que nous avons entendue est le récit de la vocation du prophète Ezéchiel. Cela commence ainsi: « L’esprit vint en moi, il me fit mettre debout ». Cette indication n’est pas un détail superflu, elle a en fait une réelle importance car le prophète est un homme debout. Quand j’étais adolescent, France Gall chantait: « Il jouait du piano debout, Quand les trouillards sont à genoux, Et les soldats au garde-à-vous, Simplement sur ses deux pieds, Il voulait être lui vous comprenez ».

Mise à jour le Lundi, 06 Juillet 2015 21:29
Lire la suite...
 
Par la jalousie du diable PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Dominique Janthial   
Lundi, 29 Juin 2015 14:40

13ème dimanche du Temps ordinaire (Mc 5, 21-43)
« C’est par la jalousie du diable que la mort est entrée dans le monde », l’auteur du livre de la Sagesse n’y va pas par quatre chemins. Il désigne on ne peut plus clairement la source de tous nos maux : la jalousie ou l’envie. Et l’auteur ajoute : « Ils en font l’expérience, ceux qui prennent parti pour lui ». En préparant cette homélie, j’ai relu une petite histoire racontée par Saint Vincent Ferrier sur le sujet : « Dans une ville vivaient deux hommes de bonne condition. L’un était envieux l’autre avare, et ils étaient réputés pour cela. Le roi de cette ville pensa : ‘Je vais leur donner une leçon.’ Et il les convoqua. ‘Hommes d’honneur, dit le roi, je voudrais vous remercier pour vos services rendus. Demandez-moi ce que vous voudrez. Sachez simplement que le dernier qui parlera aura le double de l’autre.’ L’envieux se tourna vers son compère pour lui dire : ‘Parlez, vous êtes le plus âgé !’ L’avare répondit : ‘Non je vous en prie, vous êtes de plus haut lignage.’ Le roi s’impatientait : ‘Dois-je décider qui parlera en premier ?’ L’envieux et l’avare répliquèrent ensemble : ‘Oui sire !’ Le roi désigna l’envieux. Ce dernier s’assura : ‘Sire, vous me confirmez que mon compère va recevoir le double de moi ?’ Le roi répondit par l’affirmative. ‘Alors, répliqua l’envieux, je désire que l’on m’arrache un œil’. Et Vincent concluait en disant : « Voyez comment l’envie détruit soi-même et autrui ! »

Mise à jour le Lundi, 29 Juin 2015 14:41
Lire la suite...
 
C'est Dieu qui donne la croissance PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Dominique Janthial   
Mardi, 23 Juin 2015 14:32

11ème dimanche du Temps ordinaire


Après six semaines de Carême, la Semaine Sainte, encore sept semaines de temps pascal, la Pentecôte, la Sainte Trinité et la Fête Dieu, voici que nous revenons aujourd’hui après plus de trois mois et demi au temps ordinaire. Or je ne sais pas si c’est pour inaugurer ce temps ordinaire ou simplement parce que les vacances approchent mais Jésus dans l’Evangile d’aujourd’hui est assez cool: « Il en est du règne de Dieu comme d’un homme qui jette le grain dans son champ: nuit et jour, qu’il dorme ou qu’il se lève, la semence germe et grandit, il ne sait comment ». Il y a comme ça des versets qui nous mettent à l’aise. J’aime bien m’endormir avec le psaume qui dit : « En vain tu devances le jour, tu retardes le moment de ton repos, + tu manges un pain de douleur : * Dieu comble son bien-aimé quand il dort ».

Mise à jour le Mardi, 23 Juin 2015 14:33
Lire la suite...
 
Nos mains croisées comme un trône PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Philippe Henne   
Lundi, 08 Juin 2015 13:39

Fête du Saint-Sacrement, dimanche 7 juin 2015

En ce dimanche de la Fête-Dieu consacré au mystère de l’Eucharistie, je voudrais, frères et sœurs, vous inviter à méditer sur ce que nous faisons pendant la communion et réfléchir un peu sur les gestes que nous accomplissons. Tout d’abord, pendant la communion, nous recevons le Corps du Christ.  Ceci me paraît important : nous recevons. J’ai déjà vu ainsi un chrétien prendre dans ses doigts l’hostie que je lui présentais.  Bon ! Je n’en fais pas un drame.  Tout le monde a des gestes ou des attitudes qui peuvent me paraître admirables ou étonnants.  Néanmoins je me permets d’insister sur le fait que nous recevons l’Eucharistie.  Et cela n’est pas une invention de vieux vicaire ou de vieux évêques.  Dans tous les récits de l’Eucharistie, il est dit que notre Seigneur prit le pain, rendit grâces, le rompit et le donna à ses disciples.  Ce sont là les quatre gestes qui sont sans cesse répétés depuis les débuts de l’Eglise : prendre le pain (c’est l’offertoire), rendre grâces (c’est la prière eucharistique), rompre le pain (c’est fait juste avant la communion) et le donner aux disciples. 

Mise à jour le Lundi, 08 Juin 2015 13:44
Lire la suite...
 
La fidélité PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Philippe Henne   
Jeudi, 21 Mai 2015 14:54

Temps pascal, année B, septième dimanche, Jean 17, 11 – 19

Nous voici plongés dans une drôle de période, entre deux fêtes, entre l’Ascension et la Pentecôte.  Nous voici plongés dans la monotonie des dimanches ordinaires alors que nous avons célébré l’exaltation de la divinité du Christ avec la fête de l’Ascension et que nous allons célébrer la force irrésistible de l’Esprit avec la fête de la Pentecôte.  Et c’est un peu comme notre vie de tous les jours.  Nous connaissons parfois la  joie, l’exaltation des grandes fêtes, mais nous sommes souvent plongés dans la monotonie de tous les jours.  Et cet Evangile nous donne le mot-clef pour gérer cette période : c’est le mot « fidélité ».

Mise à jour le Jeudi, 21 Mai 2015 14:57
Lire la suite...
 
La croisière ne fait que commencer PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Dominique Janthial   
Jeudi, 21 Mai 2015 14:45

Célébration de la confirmation - fête de l'Ascension, le 14 mai 2015

Chers enfants,
Nous célébrons aujourd’hui le sacrement de votre confirmation. Et vous m’avez adressé chacun une lettre dans laquelle vous avez essayé de préciser les raisons pour lesquelles vous souhaitiez recevoir ce sacrement. Et dans plusieurs de ces lettres votre souhait est d’apprendre à mieux connaître Dieu, le Seigneur, l’Esprit Saint. Alors on pourrait se dire que vous venez de vivre une préparation de deux ans dont le but était justement de mieux connaître le Seigneur Jésus et son Eglise. Donc normalement tout cela ne devrait plus avoir de secret pour vous. Et pourtant vous voulez en savoir davantage ! Serait-ce que vous n’avez pas été assez attentifs durant les séances de catéchisme ? Je ne vais pas soulever en ce jour de fête des questions qui fâchent mais pour vous rassurer je vous donnerai l’expérience des apôtres.

Mise à jour le Jeudi, 21 Mai 2015 14:53
Lire la suite...
 
Plus d'articles...
«DébutPrécédent12345678910SuivantFin»

Page 1 sur 33