Accueil > film Riobamba
PDF Imprimer Envoyer

Rencontre à Riobamba

échos du voyage de la paroisse pour le jumelage (été 2009) (pour le film c’est par ici)

Et déjà, avant de partir, Riobamba comme nous ne la verrons peut-être pas, nichée au creux des montagnes et volcans andins...

web_riobamba3La ville compte maintenant environ 150.000 habitants et se niche à 2750m en moyenne. Elle est capitale de la province du Chimborazo (du nom du volcan qui la domine) et siège d'un diocèse.

Le diocèse compte 403.000 habitants, 67 prêtres, 52 paroisses, pour une superficie d'un cinquième de la Belgique. Autant dire que l'organisation paroissiale ne ressemble pas à la nôtre. Nous pourrons vous en dire plus bientôt...

 

Nous décollons mardi 30 à 19h, pour un voyage de 19h jusque Quito, en passant par Madrid et Guayaquil.

web_Riobamba_b767

A bientôt depuis Quito ou Riobamba, pour des commentaires et des photos...

mercredi 1er juillet

Apres un voyage sans encombres, nous voici superbement accueillis dans la famille de Jacky,Meitner et leurs enfants. Du toit de leur maison on a cette vue sur Quito.

quito du toit

Ce matin, visite de la "chapelle de l'homme", une exposition des oeuvres du peintre equatorien Guayasamin, retracant les peines et les combats des peuples de l'Amerique latine. A l'heure ou vous avez soupe, nous allons diner... Inutile de vous le dire, il n'y a pas d'accents sur les claviers!

jeudi 2 juillet

Hier nous avons pu visiter Quito à la tombée du jour, et ce fut une excellente idée car le lendemain nous avons bien dû payer notre léger tribut au mal d'altitude... Vite remis nous voilà en route pour Riobamba (avec une nouvelle solution pour les accents...)

L'accueil par les sœurs et par l'évêque sont très chaleureux; nous sommes vraiment bien logés, en plein centre ville. Après un bon repas avec Mgr Corral et ses amis architectes (venus se concerter avec lui pour reconstruire une école détruite par le feu), après un thé ou un café à la grappa (devinez qui...) et un petit tour dans la ville déserte, il est temps de se coucher: nos cerveaux se souviennent qu'il est 5h du matin!

vendredi 3 juillet

C'est Nelson Martinez, chef de projet du diocèse, qui nous emmène à Tixan, à deux heures de route de Riobamba, visiter une coopérative agricole où nous avons finançé jadis 23 vaches... qui sont devenues une bonne septantaine aux quatre coins de la montagne.

Voici l'ingeniorito Mateo Jonard en grande conversation avec le chef de la communauté à propos du rendement des vaches.

riobamba-02

En cette fin d'après-midi, visite de la curie diocésaine, avec les services sociaux, d'accès à la terre, de promotion du lama, la bibliothèque qui accueille notamment les étudiants indigènes, les archives Monseigneur Proaño, la radio catholique animée par des jeunes, où nous assistons à l'enregistrement d'une chanson par un jeune chanteur de 17 ans... (lien à suivre...)

Bon, il est temps d'aller souper! Hasta luego!

samedi 4 juillet

Chaque jour, au milieu du programme prévu, nous faisons un tas de rencontres providentielles. Hier un médecin allemand devenu directeur de l'hopital diocésain, aujourd'hui un facteur d'orgue venu reconstituer dans la cave de la cathédrale un orgue français du XIXºs, puis, à la maison de formation des animateurs pastoraux, des réfugiés colombiens. Ils ont fui les farcs qui voulaient enrôler de force leurs deux grands gars sous menace d'exécuter toute la famille.

La journée était consacrée à la formation, de 0 à 80 ans! Le matin, une maison d'accueil des tout-petits, garderie et école maternelle, internat avec à l'occasion l'accueil plus long d'enfants orphelins qui vivent avec les soeurs.

riobamba_abri_enfants_dscf9075

Puis le marché aux légumes, où les paysans indigènes viennent vendre leur production aux senteurs délicieuses.

Avant-midi encore, la casa indigena, pour les jeunes indiens qui viennent travailler à Riobamba mais ne trouvent pas de lieu sûr pour dormir. En plus du lit, on leur procure une formation humaine et on fait de la prévention de l'alcoolisme. Nous avons rencontré le padre Gaby, vieil ami de soeur Madeleine, la "soeur Emmanuel" de Riobamba. Nous vous en reparlerons...

riobamba_padre_gaby1

Après-midi, visite du Hogar Santa Cruz, le lieu où habitait Mgr Proaño, et de la maison de formation des animateurs pastoraux que nous avons soutenue cette année. Nous découvrons de plus en plus le personnage exceptionnel que fut Mgr Proaño. Personnellement je suis marqué par le fait qu'au départ il n'était pas du tout révolutionnaire par tempérament, mais que c'est par la rencontre, dans son coeur, de l'evangile et des gens, les indiens en l'occurence, qu'il est devenu prophète.

riobamba_proano

Mucho gusto de vous avoir retrouvé ici!

dimanche 5 juillet

Quelle journée pleine d'émotions! D'abord la visite d'une communauté indigène à 3400m d'altitude, au-delà de Sicalpa Viejo (région de Cajabamba), où nous avons aidé à un crédit pour l'achat de terres. Les indiens avaient été relégués dans les hautes terres, peu fertiles et très froides, par les créateurs de haciendas, grandes propriétés dont les indiens sont considérés comme les serfs vendus avec la terre. Grâce au diocèse, à l'occasion de la mort d'un propriétaire et du partage de ses terres entre ses héritiers, la communauté indienne a pu acheter quelques hectares et a déjà pu rembourser son prêt. Les terres achetées, un peu plus basses, sont nettement plus fertiles, et on peut laisser quelques lamas paître plus haut.

riobamba_100_3093

L'accueil fut tellement chaleureux, avec même un bon repas de fèves et de fromage du cru. Après les discours d'usage nous avons pu assister à une petite séance de formation économique, catéchétique et patorale "tout en un" par Mireyia, notre guide depuis trois jours, avec qui les liens deviennent muy sympaticos.

Nous avons pu visiter la garderie pour les bébés et les petits enfants, tenue par une jeune fille de 17 ans, puis nous avons dansé!

riobamba_danse_100_3140

L'après-midi devait être simple détente à Guano, près de Riobamba, mais ce fut l'occasion de la rencontre la plus bouleversante: une femme qui a laissé son restaurant pour s'occuper des personnes handicapées de la ville, qu'elle accueille avec compétence mais dans une pauvreté si grande.

riobamba_handic_100_3234

Ce sont une centaine de personnes handicapées, dont des enfants nécessitant une attention constante, qu'elle accueille avec du personnel quasi bénévole puisque ses six aides acceptent de travailler pour un salaire mensuel de 20$. Et elle leur procure nourriture, assitance médicale (kiné), production d'artisanat pour ceux qui le peuvent, et retour à la maison chaque jour (300$ par mois pour ces trajets). Le dîner dure de 12h à 15h, vu le nombre et l'exiguité des lieux, et on fait la vaisselle plusieurs fois durant le service!

En partant nous ne savions plus que dire devant la générosité et la puissance de vie qui rayonnait de cette femme! Elle a bien insisté que nous priions pour elle.

Bon, je dois filer... À 19h c'est la messe dominicale.

lundi 6 juillet

Aujourd'hui, journée lamas! Nous commençons par la visite d'une communauté métisse du côté de Quimiac, où on élève le lama dans les hauteurs aux herbes coriaces, le "paramo". Il faut savoir que les indiens aiment avoir un lama près de leur maison car par son attitude il les renseigne sur les intentions du visiteur. Certains disent qu'il sent les phèromones émis par les gens, d'autres parlent du magnétisme, mais de toute façon, quand lama fâché, lui toujours faire ça! Notez le magnétisme positif du padre Gaby envers ce lama de Noël!

riobamba_lamadenoel

Nos hôtes, qui nous servent un énorme plat de pommes de terre et de cuy (cuy, le cobaye, que l'on mange grillé avec des pommes de terre à l'eau: cuy con papas), habitent sur le flanc d'une colline qui menace d'ensevelir le village par une coulée de terre le jour où il pleuvra trop, comme c'est le cas lors des épisodes "el niño". Du coup ils se sont endettés pour acheter un terrain où déplacer leur village, et ils comptent bien nous accueillir là à l'avenir.

Cet après-midi sera sûrement moins passionnante: préparation d'un congrès sur le lama en novembre...

Grande nouvelle, je vais essayer que les images soient cliquables, ainsi vous pourrez les voir en grand.

suite de nos nouvelles par ici...

Mise à jour le Jeudi, 12 Janvier 2012 05:48